10- Parc El Palmar

Les enfants sont largement plus intéressés de découvrir les animaux que les humains… Ils étaient donc très motivé à l’idée d’entrer dans ce premier parc pour leur premières rencontres !

Coup de Coeur ❤
Malgré une réputation moyenne, nous avons beaucoup apprécié ce premier parc pleins de belles rencontres,
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Coup de Gueule 😡
Le Camping bien trop cher, plus de 30€ pour un service à la « local », on a pas pris ! Heureusement, personne n’est venu nous déloger de notre bivouac au milieu du parc et au milieu des Capybaras

 

C’est bien :mrgreen:
La Baignade dans le Rio URUGUAY pour nous rafraîchir de cette canicule persistante !!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

C’est moins bien, voir c’est dur 😳
L’anglais ne sert pas à grand chose dans ce coin du monde, car personne ne le parle et rien n’est traduit… du coup, avec notre espagnol balbutiant, la lecture des quelques panneaux d’informations sur la faune et la flore est peu instructif…

Santé o_O
RAS, l’acclimatation se termine,
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

A faire, A voir, A noter 💡
Si on se présente à l’entrée du parc en dehors des heures d’ouverture de la billetterie, l’entrée est gratuite,
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Jour après Jour
[20 Janvier 2015] Nous mettons le cap sur le parc naturel « El Palmar ». Le parc est accessible 24h/24, mais l’entrée est payante en journée. Nous arrivons à l’entrée en fin de journée, n’étant pas encore trop entreprenant, nous décidons de dormir à l’entrée pour gentiment payer nos billets le lendemain matin, nous comprendrons vite que nous aurions du entrer dormir dans le parc gratuitement puisque cela semble tout à fait accepté…
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nos premières balades nous mettent rapidement dans l’ambiance : Renard pas farouche du tout, de nombreux CAPYBARA (le plus gros rongeur du monde), dont certains avec leurs petits, ne semblent pas du tout dérangés par notre présence, des Iguanes, Tortues, de nombreux oiseaux, dont de beaux rapaces.

 

La journée se termine par une baignade rafraîchissante dans le Rio URUGUAY qui sépare l’ARGENTINE de l’URUGUAY, plutôt sympa d’autant qu’il y a même une petite zone de baignade délimitée, bonne chose vu le courant et la taille impressionnante du Rio, la seine peu aller se rhabiller !

La nuit se fera au milieu du parc, cause camping du parc un peu cher à notre goût, et donc au milieu des CAPYBARAS qui broutent tranquillement autour du Camping-Car, trop sympa pour les enfants !

A la nuit tombé, des lumières vives virevoltes un peu partout dans les arbres aux alentours, l’apéro a pourtant été léger… Le spectacle est superbe et vraiment surprenant, les yeux de lynx d’Eliot finissent pas conclure qu’il s’agit à priori d’une sorte de Libellules phosphorescentes / luisantes.

Le lendemain, après un rapide plouf dans le Rio, ballade en forêt, accompagnée par des milliers de gros papillons blanc et de très nombreux oiseaux. La forêt est belle, basse et relativement dense.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Demain, on passe en URUGUAY.

9- C’est Parti

Début du voyage, Période de rodage,

Les derniers préparatifs ont été laborieux cause forme et énergie dans les chaussettes depuis plus d’un mois, sans doute la pression Pro qui retombe, le changement de rythme, le syndrome inconscient du départ, sournois et impitoyable qui m’a vidé de toute énergie et s’est traduit pas des blocages de dos sévères à répétitions… Heureusement, Sonia a échappé, mon dos s’est débloqué comme par miracle la veille du départ et mes parents qui nous hébergeaient les 3 dernières semaines, ont été d’un soutien sans faille ! Un grand GRAND merci à eux pour tout cela et pour le rangement de tout le bins qu’on leur a laissé un peu partout dans leur maison en partant… Pour un tel départ, un accueil de la sorte les dernière semaines est un élément essentiel, avis aux futurs candidats !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les 2h + 13h d’avion se sont finalement plutôt bien passés avec les enfants et après une bonne nuit réparatrice à un hôtel proche de l’aéroport de Buenos Aires, nous avons retrouvé notre camping car à une bonne heure de taxi comme prévu. Christelle et Ludwig nous attendaient aux Camping de « Los Lobos » (en bord d’étant, plutôt agréable  pour débuter) et le camping-car, bien que vieillissant, s’est révélé être à peu près conforme à nos attentes (bien que l’aménagement n’arrive pas à la cheville d’Isère Evasion !).
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Est alors venu le temps de retirer de l’argent, de prendre de l’essence, d’assurer le camping-car, de trouver notre route avec notre smartphone capricieux sur lequel le GPS a décidé de ne plus fonctionner… Le tout avec un espagnol limite… et des distributeurs de billets qui, règle de l’emmerdement maximum, n’indiquent aucun problème mais qui, au final, pour les 4 premiers, ne nous donnent aucun billet, histoire de faire un peu monter la pression !

Ces multiples petites épreuves de début de voyage, qui font juste rigoler quand on est jeune routard, sont nettement plus stressantes avec enfants, on s’en doutait, mais il est maintenant certain que voyager en famille est tout autre chose que de bourlinguer mode routard seul ou en couple.

Il nous a donc fallu 1 grosse semaine pour comprendre les bases et commencer à pouvoir souffler, se détendre et profiter… 1 bon point aux enfants qui ont été cool et n’ont pas rajouté leur couche… 1 préparation détaillé des premiers jours aurait sans doute limité tout cela, mais nous sommes un peu fâché avec l’organisation millimétré à l’avance et restons joueur malgré tout !

Nous voila donc maintenant au point, presque détendu et nous prenons doucement conscience du chemin que nous entamons… et de l’aventure de la vie au quotidien avec les enfants…

Le carton de Doudous envoyé à Christelle & Ludwig n’est toujours pas arrivé… du coup, nous décidons de faire une petite boucle au Nord de Buenos Aires, pour revenir par l’Uruguay à Buenos Aires, en attendant notre carton de Doudous.

L’Argentine, Premières impressions,

Trajet sur la période

Trace-Argentine-1

Coup de Coeur ❤
Ça va venir…

Coup de Geule 😡
Distribution de sac plastique sans compter, comme chez nous il y a 30 ans… grrrr…

C’est bien :mrgreen:
Il y a pas mal de source d’eaux chaudes dans la région autour de Buenos Aires, et donc pas mal de Thermes à priori… plutôt sympa

C’est dur 😳
Température comprise entre 33 & 39°c, humidité élevée… venant de France, forcément il faut quelques jours pour s’y habituer,

Concentration de moustique « camarguaise« , 2 jours pour acquérir les bons réflexes , venant de l’hiver, nos 2 fusibles, Eliot et Sonia, forcément, ils n’ont pas aimés…

Santé o_O
Soleil de plomb, couche d’ozone fatiguée ?… voyageurs en rodage, premier gros coup de soleil pour Olivier,

A faire, A voir, A noter 💡
L’Argentine, pays de viande, on confirme, vu le nombre de barbecues en dur de partout et prêt de 200 barbecues dans le premier camping ! Par contre, les étales de viandes rencontrées ne donnent pas vraiment envies… hygiène limite, chaîne du froid très limite… on ne s’y attendait pas.

Routes Nationales : Buenos ! Le restant : Merdos ! Surtout quand il pleut ou le réseau secondaire se transforme en Rio, vive le bateau !

Jour après Jour…
[14 Janvier 2015] La première étape est donc Buenos Aires pour 1 nuit sur les quais de Puerto Madero (quartier chic, afin de dormir sur nos 2 oreilles, sécure mais bruyant) et 1 journée de visite. La ville n’a rien d’exceptionnelle, peu de choses vraiment sympas à voir, sans doute quelques musées, mais avec les enfants et notre passion limitée pour ce type de visite, on s’abstient et on se dit que l’on sera bien mieux en pleine campagne que dans cette mégapole donc nous avons bien du mal à sortir… c’est géant !!

 

[15 Janvier 2015] La sortie est tellement laborieuse qu’en fin de journée nous nous réfugions à TIGRE, station balnéaire aux portes de BUENOS AIRES. Nous trouvons un petit recoin le long d’un bras de rio pour dormir sans payer… Nous y resterons 3 jours, le temps d’essayer de trouver le rythme ! Visite en bateau d’une partie des îles de cet endroit surprenant, Aquaparc avec les enfants histoire de leur faire plaisir et visite de la ville qui abrite le port et marché aux fruits avec de superbe pêche, melon, ananas… trop bien !
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

[18 Janvier 2015] Direction le Nord, objectif, Campagne. Nous croisons sur la route un petit centre Thermal, voilà qui pourrait être sympa pour passer la nuit 🙂 Nous voila donc aux Thermes de GUYACHU, plusieurs bassins, dont 2 à 35/37°c, pas forcément désagréable même avec le mauvais temps… de plus 1h de massage à pas chère par de douces mains Argentine, ça ne se refuse pas…
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

8- Dernières News avant le départ

Quelques news avant le grand départ,

Tout d’abord une très bonnes année à Tous, qu’elle soit douce, illuminée par un bonheur permanent pour vous et vos proches et que de beaux projets prennent formes 🐱

Les sacs ne sont toujours pas bouclés, mais ça ne saurait tarder, puisque Sonia les refaits toutes les nuits ! La maison est louée, les enfants n’ont pas repris l’école, ils sont à fond 👿  On a donc commencé doucement l’école le matin, quelques semaines sans doute pour trouver  le bon rythme, la bonne formule et faire entrer dans le crâne de nos 2 petits que ce n’est pas optionnel et qu’il est préférable pour tous d’être un peu appliqué et concentré !

Physique en berne pour Olivier, sans doute le contre-coup de ce changement de rythme brutal, ce qui n’aide pas pour boucler les derniers préparatifs et pour rassurer les grand-parents… pour sûr un mauvais souvenir dès que nous serons partis !

Notre projet KissKissBankBank n’a pas vraiment eu de succès… 😳  Dommage, car nous avons presque récupéré 500 Doudous et avons envoyé le premier carton (~60 doudous) pour Buenos Aires ce jour ! Nous continuons donc à chercher 1 partenaire pour financer les expéditions, si  vous avez des idées 💡 !!!

Achat du camping car finalisé et carte grise faite malgré un gros coup de chaud à la préfecture qui ne voulait pas nous  délivrer la carte grise sans contrôle technique 😮  Finalement, après avoir fait les Calimeros dans le bureau de la responsable qui  nous a sermonnée, on est repartis avec le sésame… Merci Madame !

Enfin, un grand merci aux parents d’Olivier pour nous accueillir, nourrir, supporter et accepter l’envahissement par nos cartons…

Prochain post en Amérique du sud ! 😉